Vous êtes ici : Accueil > Voyages et sorties > ARTS - OUVERTURE CULTURELLE > SPECTACLE VIVANT > Spectacle PETIT MAL
Publié : 23 novembre 2011
Format PDF Enregistrer au format PDF

Spectacle PETIT MAL

Lundi 21 novembre 2011, deux classe de 4ème (4°1 et 4°2) ont assisté au spectacle de cirque contemporain par la Race Horse Company, mêlant chorégraphie et acrobaties.

Trois mauvais garçons s’ennuient dans un entrepôt.
Pour tuer le temps, ils détournent des objets du quotidien – ballons, pneus, planches de bois,… – pour en faire les véhicules inattendus d’un voyage à la fois acrobatique, drôle et poétique. Loin des conventions du cirque, Petit Mal semble s’écrire sur scène au moment où nous le découvrons, avec spontanéité, au gré de l’ennui, des fulgurances, des querelles et des rêves de ces trois garçons attachants.

Tissant habilement lumières et musique rock, une incroyable poésie émerge de la friche urbaine qui sert de décor au spectacle.

Les avis sont partagés. Les élèves ont été surpris par la forme originale du spectacle. En effet, les élèves avaient une idée de ce que "doit être" un spectacle de cirque et cette compagnie sort du cadre du cirque conventionnel.
Le contexte, l’utilisation de matériaux du quotidien, ou de rebut ont gêné certains élèves. L’univers est froid, lugubre pour certains et même violent.

D’autre part, les élèves ont soulevé la question de l’ennui. En effet, ils ont perçu des longueurs en particulier dans l’installation des numéros. Cet aspect fait partie intégrante du spectacle. Les trois garçons s’ennuient et nous le ressentons, en tant que spectateurs par la lenteur et l’attente, renforcées par la musique lancinante de Bob Dylan ("Highlands"). Ces temps de respiration sont nécessaires aux artistes. Cela a permis d’aborder la question de la performance physique.

En Arts plastiques, les élèves ont découvert la vidéo du duo d’artistes Fischli & Weiss, le cours des choses , datant de 1987. Usant de la même esthétique industrielle et froide, ils expérimentent des réactions en chaîne avec des objets de rebut, des pneus, des planches...et jouent des équilibres, chutes, rebonds, roulements, etc.
Cette vidéo est comme la mise en mouvement de la série photographique Un après-midi tranquille, (1984-1985), où il détournent des objets banals, quotidiens.
Il est possible que la Race Horse Company ait été influencée par le travail des deux artistes plasticiens.

Les élèves ont ensuite été invités à réaliser des sculptures éphémères "sculptures d’une minute" avec les objets présents dans la salle d’arts plastiques pour à leur tour travailler ces équilibres précaires. Ils ont photographié ces réalisations pour en garder une trace.

Post-scriptum

Quelques liens pour retrouver l’ambiance du spectacle :
http://www.youtube.com/watch?v=KnDJIPvzR-I

Highlands de Bob Dylan :
http://www.wat.tv/audio/bob-dylan-highlands-1gmfb_2flz3_.html

Le cours des choses, de Fischli & Weiss :
http://vimeo.com/7198223